Le Papillon

« Son costume serré à petits carreaux
Un air de poète à moitié gigolo
Tel un revenant
Il partait à l’assaut
Le cœur un peu ballant
Et l’âme au repos… »

« Devant Les Deux Magots il ralentit le pas
Un visage nouveau lui indique l’appât
Timide et charmant
Il vînt la regarder
Les jeunes dans le vent
Restent ses préférés… »

« Avec son beau langage
Le voilà bien partit
La dame émerveillée en oublie son âge
Avoue que son mari
Vient de la délaisser que son nouvel amant
La voit très rarement » 

« Toutes ces confidences
Tournent dans sa tête
Il a beau être poète
C’est presque la défaillance
Quand sur un ton badin
Par hasard elle se plaint
D’avoir trop d’argent
Pour passer le temps »

Il faut retrouver le soldat Patrick pour la chute!